Ressources Humaines

Les clés pour garder les salariés dans l’entreprise

Les clés pour garder les salariés dans l'entreprise

Recruter et former de nouveaux collaborateurs prend du temps. Pour cette raison, mieux vaut faire en sorte de conserver les compétences au sein de l’entreprise ! Voici quelques pistes de réflexion pour limiter le turn-over et fidéliser les collaborateurs de votre PME.

Imaginez un package salarial attractif

Face aux nouvelles attentes des collaborateurs, le niveau de salaire ne suffit plus. Tout en veillant à suivre l’évolution des salaires pour proposer une rémunération adéquate, votre PME dispose d’une palette d’avantages sociaux pour inciter les salariés à rester dans l’entreprise :

  • tickets-restaurants ;
  • chèques-vacances ou loisirs ;
  • avantages en nature (véhicule de fonction, smartphone….) ;
  • aide au transport (prise en charge des frais, mise à disposition de vélos…) ;
  • remboursement d’un abonnement à la salle de sport ;
  • complémentaire santé ;
  • plan épargne retraite ;
  • dispositif d’intéressement,…

Parmi toutes ces options, à vous de voir celles qui répondent le mieux aux aspirations de vos salariés, en les sondant en amont sur ce qui compte le plus à leurs yeux. Une fois définis et mis en place, ces avantages sociaux contribuent au maintien d’un fort niveau d’implication des collaborateurs. Ils vous aideront également à séduire de nouveaux candidats et à affronter les problématiques de recrutement.

 

Souciez-vous de la qualité de vie au travail

Pour avoir envie de faire carrière dans une entreprise, un salarié a besoin de s’y sentir bien. La qualité de vie au travail (QVT) touche ainsi à de nombreux sujets, de l’intérêt du travail à proprement parler aux bonnes relations entre collègues en passant par l’ergonomie des espaces de travail. En fonction de son contexte, chaque entreprise a donc tout intérêt à définir des chantiers QVT sur lesquels travailler en priorité. Dans ce cadre, une réflexion mérite peut-être, par exemple, d’être engagée sur deux sujets à l’importance croissante.

  • L’organisation du travail et la flexibilité
    Si le télétravail ne convient pas à tous les salariés et les secteurs, il faut savoir que les collaborateurs le plébiscitent depuis les épisodes de confinement. Selon une vaste enquête menée auprès de 15 000 salariés par l’Ugict-CGT, 98 % aimeraient continuer à télétravailler au moins à temps partiel. Ce mode d’organisation demande cependant un encadrement, de façon à éviter les risques liés au travail à distance (isolement, difficulté à déconnecter…).
  • L’évolution des techniques de management
    Aujourd’hui, les salariés aspirent à davantage d’autonomie et de prise en compte de leur singularité. Pour rivaliser avec les startups qui proposent un mode de fonctionnement agile, les PME peuvent améliorer l’expérience de travail en repensant la communication et la distribution des tâches. Il s’agit de déléguer davantage, de mettre en place des temps d’échange mais aussi, culturellement, d’évoluer vers un management plus collaboratif et bienveillant.

 

Les emplois en 2030

Misez sur la gestion des talents

Selon Pôle emploi, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore. Pour conserver leurs salariés, les entreprises doivent donc les aider à s’adapter aux transformations du monde du travail. Cela passe tout d’abord par le maintien de l’attractivité de l’organisation. Adaptation aux évolutions en tous genres, démarche d’innovation, mise en place de nouveaux outils digitaux…les salariés ont besoin d’être rassurés sur la capacité de leur employeur à « rester à la page ». Ils attendent également de développer leurs compétences en continu, à la fois sur le plan des « hards skills » (aptitudes techniques, maîtrise d’outils…) et des « soft skills » (compétences comportementales, telles que la communication interpersonnelle, le leadership ou encore la capacité à travailler en équipe).
En pratique, la fidélisation des salariés nécessite ainsi de porter un soin particulier à la gestion des talents, pour que chacun puisse monter en compétences et évoluer professionnellement. Cette réflexion s’intègre d’ailleurs à celle portant sur la mise en place d’une démarche de Gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP).
À l’évidence, il existe de nombreuses pistes pour inciter les collaborateurs à rester longtemps dans l’entreprise, toutes demandant d’adopter une approche professionnelle du sujet.

Les clés pour professionnaliser la fonction RH dans l'entreprise

Fidéliser ses collaborateurs ne suffit pas

Vous avez aussi besoin de recruter de nouveaux collaborateurs. Optez pour la professionnalisation de la fonction RH dans votre entreprise. Notre ebook détaille les étapes pour les attirer et les convaincre de vous rejoindre.

Télécharger l'ebook RH !
Patricia Diot-Texier
Patricia Diot-Texier

Conseillère Entreprise RH

Ces articles peuvent également vous plaire

Comment décrocher son budget digital auprès de son dirigeant ?

Dans le cadre de votre fonction marketing/communication, vous avez la conviction que le digital peut apporter une valeur ajoutée à votre entreprise.  Vous avez étudié les leviers que votre entreprise pourrait...

Être accompagné par la CCI pour construire sa démarche environnementale

Introduire un système de management environnemental dans l’entreprise peut paraître complexe de prime abord. Comme tout projet structurant, il s’agit de l’aborder par étape. Mais par quoi commencer après avoir pris...

Comment se renseigne un futur collaborateur sur les entreprises qui recrutent ?

En 2011, une enquête menée par Stepstone révélait déjà l’impact considérable de la communication des entreprises sur le recrutement. En effet, 95 % des candidats effectuent des recherches sur leur potentiel...